Du côté des caméras vidéo HD

Récemment disponibles et de plus en plus abordables pour le résidentiel, les nouvelles caméras vidéo HD procurent une qualité d’image beaucoup plus intéressante que les appareils à technologie analogique. Ces dernières années, cette nouvelle technologie était exclusivement destinée au milieu professionnel. Or, il est désormais possible pour les amateurs de vidéo de s’adonner à leur loisir préféré et d’en arriver à des produits de qualité supérieure. À cet effet, il existe quatre technologies différentes pour les caméscopes HD.

1- Le mini DV version HD, c’est-à-dire le HDV (High Definition Video)

Au préalable, elle était une technologie destinée au numérique standard, mais elle s’est adaptée à la haute définition. C’est un support compact; une petite cassette de type S qui enregistre sur un ruban pour une durée d’une heure de contenu de bonne qualité.

Avantage : la qualité de l’enregistrement est généralement supérieure à tout ce qui est disponible sur le marché, et ce, à un prix raisonnable. Le support se connecte facilement à un ordinateur via la caméra elle-même, afin de l’importer dans ce dernier et pouvoir éditer ou graver le contenu sur un DVD.

Désavantage : la limite est d’une heure d’enregistrement de bonne qualité par cassette et c’est le plus gros support, en termes de taille, parmi les quatre technologies. Ainsi, dans le cas où on part pour un voyage prolongé, le fait de transporter plusieurs cassettes peut être encombrant.

2- Le DVD (disque de 8 cm de diamètre)

Cette technologie utilise le standard de compression AVCHD (Advanced Video Codec High Definition) sur un disque, mais on peut seulement le lire dans un ordinateur ou à partir d’un lecteur Blu-Ray. C’est une technologie qui existe depuis quelques années à peine.

Avantage : on peut rapidement et simplement prendre le disque et le donner à quelqu’un. On n’a pas besoin de l’éditer, il est déjà en format disque et se lit facilement sur ordinateur ou sur un lecteur Blu-Ray résidentiel qui prend le format d’un disque de 8 cm. Donc, c’est très simple à utiliser pour quelqu’un qui veut faire des enregistrements de courte durée sans avoir à faire de l’édition ou du montage.

Désavantage : la durée d’enregistrement se limite à environ 10-20 minutes de bonne qualité en raison de la grosseur et la capacité de 1.4 gigaoctet des disques. C’est aussi plus complexe à éditer et à transférer sur un ordinateur qu’avec les autres technologies.

3- Le disque dur

L’enregistrement en HD nécessite de quatre à cinq fois plus d’espace d’enregistrement que le format numérique standard. Il faut donc savoir que les disques durs permettent d’emmagasiner 15 à 45 heures de film en continu avec une qualité respectable selon la capacité du disque dur de notre appareil. Comme l’information est numérisée informatiquement, c’est aussi avec le format AVCHD que l’on enregistre.

Avantage : Malgré qu’un disque dur soit muni d’un moteur, il a tout de même moins de mécanique. On a donc plus de chance que l’appareil ait une plus grande durabilité. Dû à sa grande capacité de stockage d’information, on n’a pas à s’encombrer de média externe comme des disques ou des cassettes afin d’enregistrer pour une longue période de temps.

Désavantage : la qualité est toujours un peu moins bonne que sur une cassette et il faut ensuite gérer ces 15 à 45 heures de film. Cela peut être très long à éditer et à importer sur un ordinateur lorsqu’on a 40 ou même jusqu’à 120 gigaoctets d’information audio et vidéo sur un disque dur.

4- La carte mémoire SDHC (Secure Digital High Capacity)

Cette technologie est un support plus récent qui est de plus en plus utilisé avec plusieurs types d’appareils tels que les appareils photo numérique, lecteur MP3, caméscope et pour le transport de données informatiques. Elle enregistre aussi son information en format AVCHD et on peut trouver actuellement des cartes qui ont une capacité allant jusqu’à 32 gigaoctets (c’est plus de 22 fois la capacité d’un DVD de 8 cm de diamètre).

Avantage : la carte-mémoire se transporte très bien compte tenu du fait qu’elle mesure seulement 32 mm par 24 mm. La qualité est similaire à ce qu’on retrouve avec le disque dur et il y a encore moins de risque de bris dû au fait qu’il n’y a aucun mécanisme relié à la fonction d’enregistrement. Comme il est utilisé par de plus en plus d’appareils, c’est un support qui peut être extrêmement polyvalent. La qualité en est impressionnante et la plupart des appareils électroniques contemporains (télévision, lecteur DVD, lecteur Blu-Ray, ordinateur) ont des entrées de carte SD permettant d’insérer la carte-mémoire et de faire directement la lecture de son contenu.

Désavantage : Le seul point que j’oserais emmener ici, c’est qu’il n’est pas encore capable d’arriver à la qualité d’enregistrement du HDV.

Maintenant, à vous de faire votre choix !