Test produit sur lecteur Blu-Ray

Je me suis livré au redoutable exercice des comparatifs produit sur quelques lecteurs Blu-Ray. J’ai testé quatre produits dans les mêmes conditions avec le même environnement : récepteur NAD T785, projecteur Sony VPL VW60, haut-parleurs BW de la série 600, branchement HDMI avec câble Nordost, « HQV Benchmark DVD v1.4 » pour tester la capacité en interpolation ascendante des lecteurs et finalement le dernier Batman en version Blu-Ray afin de voir la capacité réelle HD des sources ainsi que leur caractère audio (très bon, en passant, Batman).

Donc, toutes ces belles conditions étant réunies, me voilà à tester et à comparer quatre lecteurs :

  • Le transport de Denon, le DVD 1800BT, à 900 $
  • Le lecteur intégré de Yamaha, le BDS 2900, à 1000 $
  • Le transport, une nouveauté de NAD, le T587, à 1600 $
  • Le lecteur intégré de Denon, le DVD 3800BD à 2200 $

Ici, un premier arrêt sur image s’impose. Transport versus lecteur intégré ? Tout dépend de l’équipement que vous possédez actuellement. Le transport se contente de lire l’information numérique contenu sur le disque et l’envoie au récepteur ou à votre télé qui doit le décoder. Si votre cinéma-maison n’est pas récent, oubliez ça tout de suite. Le lecteur intégré, lui, possède déjà tous les décodeurs et sera capable de décoder le son avant de l’envoyer vers son point de destination pour sa lecture. Vous pouvez donc bénéficier de la pleine qualité et tout le potentiel du disque que vous regardez et écoutez.

Ok, 2ème arrêt. Entre le Denon à 900 $ et le Yamaha à 1000 $. Je vous dirai que le DVD 1800BT de Denon livre un très bon rapport qualité/prix. Le son est de qualité, l’image est bonne, mais attention c’est un transport. Pour 100 $ de plus, avec le BDS 2900 de Yamaha, la différence se note principalement sur son caractère audio, le son est fidèle à la réputation de la compagnie. Si votre cinéma-maison est relativement ancien, optez pour celui-ci puisqu’il s’agit d’un lecteur intégré.

3ème arrêt, le T587 de NAD. Là, je vous dirai de faire attention. Pour un budget de 1600$, assurez-vous que votre cinéma-maison peut bénéficier de l’intérêt d’un simple transport. Si vous êtes déjà équipé d’appareils NAD, vous allez avoir une belle cohérence dans votre environnement et c’est toujours appréciable. La signature acoustique de ce lecteur est fidèle à ce que fait NAD habituellement. En plus, ce lecteur est construit selon la nouvelle génération de lecteur Blu-Ray, la version 2.0. Vous aurez donc toutes les dernières normes en vigueur dans le lecteur. À noter également, que le traitement vidéo d’un DVD standard est sensiblement bien traité.

Dernier arrêt sur image, et non des moindres, le DVD 3800BD de Denon. Dans le haut de gamme, c’est le meilleur du marché, et ce depuis plus d’un an. Dans une technologie en plein développement comme le Blu-Ray, c’est assez rare de rester au top si longtemps. L’image avec un DVD ordinaire est excellente, les couleurs contrastées impressionnantes, la qualité acoustique est au rendez-vous. Alors imaginez avec un disque Blu-Ray. C’est bien simple, vous aurez autant de plaisir qu’avec un HDDVD, une technologie qui n’existe plus (elle a perdu sa bataille contre le Blu-Ray) mais dont je suis resté un grand fan comme beaucoup d’autre. En tout cas, avec le DVD3800BD de Denon, vous aurez un réalisme et une texture d’image incomparable.

J’ai bien hâte de tester leur modèle déjà en vente sur le marché américain dont on vante les mérites (le lecteur, pas le marché américain). Pour le modeste prix de 5599$ canadien.

À mentionner aussi que Arcam annonce la sortie prochainement de deux lecteurs Blu-Ray, et connaissant cette compagnie, on peut s’attendre à des produits de très grande qualité.