SHARP lance des adaptateurs ‘PLC’ permettant le réseautage

Sharp veut vraisemblablement s’imposer dans l’interconnexion des médias et des appareils électroniques. En plus d’annoncer son service AQUOS Net pour ses nouveaux téléviseurs, le fabriquant en remet en annonçant au CES une série d’adaptateurs PLC (Powerline Communication adapters) qui permettent la transmission de signaux numériques haute vitesse entre les ordinateurs, les téléviseurs à fonctions Internet et les autres périphériques, par l’entremise du réseau existant de fils électriques.


Un pas de plus donc, vers cette approche technologique que l’on sait vouée à un bel avenir. Avec les doutes sur la sécurité des réseaux sans fil (en plus de la crainte des champs électromagnétiques) et l’esthétique rébarbative du câblage Ethernet, la transmission par réseau électrique pourrait s’imposer rapidement, d’autant plus que les prises sont déjà partout.

Conformes à la norme internationale HomePlug® AV (définie par la ‘HomePlug Powerline Alliance’) pour la transmission haute vitesse par filage électrique, les trois modèles d’adaptateurs Sharp permettent le branchement mural au réseau de données et à l’alimentation élecrtique avec une seule prise. La transmission des données atteindra une très respectable vitesse de 85 Mbps… sans altérer le fonctionnement du grille-pain. À moins qu’il ne s’agisse d’un modèle ‘domotisé’ dans lequel cas, vous pourrez régler la cuisson de votre bagel à partir de votre iPhone.

Si vous craignez que votre voisin ne lise vos courriels intimes en branchant sa tondeuse sur votre maison, rassurez-vous. Le réseau est protégé par un chiffrage (encryption) des données AES 128-bit conforme aux normes reconnues.

Trois modèles seront disponibles dès le mois de mars et tous sont en lice pour le prix du nom de produit le plus difficile à prononcer ou à mémoriser. Il s’agit du HN-VA100U (Ashène Véha-Santu, comme diraient Bouchard et Taylor) du HN-VA400U et du non moins poétique HN-VA401SU dont les prix oscilleront entre 149, $ et 279, $.

Dorénavant, il suffit d’être au courant pour être totalement branché.