5 conseils pour monter un cinéma-maison digne de ce nom

L’expression « cinéma-maison » est employée à toutes les sauces depuis quelques années, mais le simple fait d’avoir un téléviseur HD, un récepteur et des enceintes acoustiques ne fait pas nécessairement en sorte que quelqu’un se retrouve avec un cinéma-maison digne de ce nom!

Évidemment, chacun y va selon son budget, mais pour obtenir une véritable expérience cinéma, l’idéal est d’y consacrer une pièce fermée et dédiée, de préférence insonorisée.

Si vous ne savez trop par où commencer ou n’avez pas de temps à consacrer à l’élaboration d’un tel projet, sachez que les conseillers Fillion sauront vous guider dans la bonne direction, voire même réaliser le projet pour vous!

Vous pouvez d’ailleurs consulter quelques exemples de réalisations de l’équipe Fillion ici.

Si vous préférez vous lancer vous-même dans l’aventure, voici quelques conseils :

1- Disposition et taille de l’écran (téléviseur ou projecteur)

Il est important de déterminer l’endroit où vous souhaitez installer votre téléviseur, par rapport aux sièges des spectateurs, afin d’en déterminer la taille minimale et maximale.

Des outils de calcul sont d’ailleurs disponibles sur le site afin de vous aider.

2- Configuration des enceintes acoustiques

L’emplacement des enceintes est primordial, lorsque l’on recherche l’expérience « cinéma-maison » ultime. Dans les salles de cinéma, les enceintes sont positionnées pour livrer le son de façon optimale. Il devrait en être de même dans votre propre pièce.

Comme les pièces sont toutes différentes et que les enceintes qu’on y place le sont aussi (qu’il s’agisse de la marque, de la puissance requise ou du nombre d’enceintes – 5.1, 7.1, 7.2, 9.1 …), il est recommandé de consulter un conseiller technique à ce sujet. Un plan de la pièce actuelle ou souhaitée aidera grandement à déterminer la meilleure configuration sonore.

3- Câblage et branchements

Il est primordial de prévoir la distribution des câbles audio et vidéo à travers la maison. Il faudra parfois passer des câbles à l’intérieur des murs pour éviter que ceux-ci ne soient visibles. Une bonne planification évitera bien des surprises, lorsque vous arriverez à l’étape de l’installation.

Avec les systèmes actuels et futurs, il est même conseillé de penser au câblage réseau, que ce soit pour le routeur qui distribuera le signal Internet à vos appareils, ou pour les appareils eux-mêmes, qui ne sont pas toujours équipés d’un émetteur/récepteur sans fil.

4- Une question de « look » et de goûts

Certains préféreront camoufler les enceintes derrière des panneaux et donner l’impression que le son provient du mur, d’autres préféreront laisser les enceintes visibles. Il en va de même pour l’écran : plusieurs préfèrent un projecteur avec écran rétractable, ce qui est plus discret qu’un énorme téléviseur (et plus sécuritaire si vous avez des enfants ou petits-enfants).

5- L’éclairage

Ne jamais sous-estimer le pouvoir de l’ambiance créée par l’éclairage. Les besoins sont aussi très différents lorsque l’on regarde un film, écoute de la musique ou joue à des jeux vidéo. L’éclairage joue donc un rôle important lorsqu’il est question d’ambiance.

Conclusion

Si vous avez consulté quelques-unes des réalisations de l’équipe, vous avez probablement déjà la tête pleine d’idée (ou, comme moi, le goût de déménager pour avoir un plus grand sous-sol).

Que vous préfériez un projet « clé en main » ou le faire vous-même, gardez à l’esprit qu’un tel projet, lorsque bien réalisé, vous comblera durant des années.